Financement nécessaire à l'ouverture d'une crêperie

Le 07/10/2014 à 08h25 - Crêpe business

La question du financement d’une crêperie n’est pas si problématique, car ce type d’enseigne ne nécessite pas de gros fonds, notamment dans le cas d’une restauration ambulante. Voici quelques options qui vous permettront peut-être d’apporter un complément à vos apports personnels. Ces derniers en revanche sont primordiaux.

Les aides de l’État sous condition
Si vous êtes reçu au parcours Nacre vous bénéficierez non seulement d’un accompagnement individualisé, mais également un prêt à taux zéro. Il y a cependant quelques conditions à respecter. Notamment, vous créez votre crêperie alors que vous êtes en recherche d’emploi ou que vous percevez un des minima sociaux (RSA par exemple). Pour des précisions concernant les modalités d’éligibilité et autres, adressez-vous à un opérateur conventionné Nacre.
Si vous êtes demandeurs d’emploi bénéficiaires de l'allocation d'Aide au Retour à l'Emploi (Are) et que vous souhaitez ouvrir votre crêperie en entreprise individuelle, vous pouvez solliciter l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE). Cependant, pour être éligible, vous devez avoir reçu à préalable l’Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise (ACCRE). Ce dispositif vous permet d’être exonéré d’une partie des charges sociales (cotisation sociale), de recevoir une assistance durant les premières années d’exploitation et de continuer à percevoir les revenus sociaux (RSA, ASS, ATA).

Des sources de financement hors banque
La microfinance s’avère une solution intéressante pour un complément de financement dans le cadre de la création de votre crêperie. N’hésitez pas à vous tourner vers cette alternative dans le cas où les banques vous refusent votre demande de crédit en raison d’une insuffisance de garantie quant à votre solvabilité. Les organismes de microfinance offrent toutes les prestations disponibles dans un établissement financier. Mais en plus, ils proposent un accompagnement pour la concrétisation de votre projet. France Active est une des institutions de microfinance les plus actives en France.
Le prêt d’honneur peut-être présenté comme un soutien financier si vous souhaitez ouvrir une crêperie, mais que vous ne disposez pas d’assez de fonds personnels pour financer votre investissement. Le montant du prêt dépend de l’organisme que vous sollicitez ainsi que du courant économique auquel ils adhérent (droite, gauche…). Mais d’une manière générale, le financement couvre une fourchette allant de 2 000 euros à 50 000 euros. Le prêt vient augmenter les fonds propres de votre future crêperie ce qui sera un atout si vous envisagez un prêt bancaire en plus. En tant que fond propre, le montant du prêt d’honneur peut-être affecté aux dépenses occasionnées par la mise en route de votre crêperie (l’achat du matériel de cuisine par exemple). Il peut également servir à couvrir le besoin en fonds de roulement.
Pour finir, on citera les plates-formes de crowdfunding (financement participatif), très à la mode ces dernières années mêmes s’il ne s’agit pas d’une solution miracle. Grâce à ces plates-formes, votre projet de création d’une crêperie sera présenté à un public d’internautes dont la contribution financière est sollicitée.

La solution bancaire
Les financements par la banque nécessitent quelques précautions : il est conseillé de suite une formation en crêperie ainsi qu’une formation en gestion. Par ailleurs, un apport personnel représentant au moins 30 % de la somme demandée serait un atout. Enfin, les banques demandent la présentation de garanties de remboursement (hypothèque sur la crêperie ou cautions personnelles). Si vous ne disposez pas de la garantie exigée, vous pouvez vous adresser à un organisme de garantie.

Financement crêperie