Bière ou calvados dans votre pâte à crêpes ?

Le 31/03/2014 à 11h31 - Ingrédients

La crêpe c’est avant tout la pâte : si elle n’est pas réussie, il n’y a pas de crêpe ; si elle est impeccable, la crêpe n’en sera que meilleure. Pour passer maître dans l’art de ce met, ô combien traditionnel et classique, il est donc capital de maîtriser tous les aspects de la réalisation de sa pâte. Du choix des ingrédients aux techniques pour étaler la pâte sur la crêpière en passant par la manière de la battre, chaque étape est un pas de plus vers des crêpes parfaites, tant dans le goût que dans la texture.
Il existe une multitude de recettes de pâte à crêpe. La question est de savoir ici pourquoi y incorporer de la bière et du calvados.
Bière ou calvados pâte à crêpes

La bière
Très souvent, la pâte à crêpes intègre du lait. Mais il arrive également que ce lait soit remplacé par de la bière ou que l’on recommande une moitié de lait et une moitié de bière. Dans quel intérêt ? Avec uniquement du lait, si on ne maîtrise pas les proportions ou que l’on ne bat pas la pâte comme il faut, celle-ci devient soit trop liquide, soit trop consistante. Lorsque l’on préfère la bière au lait, la pâte est onctueuse comme il faut, et ce, de façon presque naturelle. Mieux encore, dans le cas d’un partage lait-bière, la pâte est aérienne à souhait.
Une fois cuite, elle offre des crêpes légères, fines et par conséquent beaucoup plus digestes. Sans compter qu’elles sont plus goûteuses, la bière leur conférant une saveur un peu spéciale, mais agréable.
Mais on rassure tout de suite pour les réticents, l’essentiel du goût de la bière s’évapore durant la cuisson. Cette faculté de la bière à améliorer la qualité de la pâte fait également d’elle une correctrice. En effet, si la pâte se révèle anormalement épaisse, il est inutile de rajouter du lait, car elle va devenir gluante. La solution tout indiquée est de verser de la bière dans le mélange pour le diluer et qu’il soit plus fluide. 

Le calvados
Opter pour le calvados, bien que ce soit moins courant, relève pourtant de la logique du cidre. Certes, le calvados est loin d’être breton, le cidre étant intimement lié à la Bretagne. Le calvados est une eau-de-vie normande fabriquée à partir de la distillation d’un cidre, y compris pour le Calvados Pays d’Auge et le Calvados Domfrontais. D’ailleurs, pour ceux qui l’ignorent, il existe bel et bien du cidre normand, la Normandie étant la terre des vergers par excellence. Le cidre normand est cependant moins connu que celui des Bretons lequel a acquis une forte notoriété au fil des siècles. Sur ce sujet, il convient de préciser que le cidre normand est antérieur au cidre breton, le premier étant apparu au 12e siècle alors que le second est produit à partir du 13e siècle. En cuisine, plusieurs recettes font appel au Calvados. Dans le cas de la crêpe, outre son utilisation dans la pâte, on s’en sert également pour la flamber